The Time Traveler's WifeEn français, le titre est je crois "le temps n'est rien"

Un bon gros roman atypique !
500 pages et plus pour parler de voyage dans le temps me suis-je dite ! Et malgré tout, les commentaires lus de cet ouvrage ne me semblaient pas réellement faire allusion à un bouquin d'anticipation...

Bien vu ! Le voyage dans le temps de l'un des deux personnages principaux n'a pas grand chose de glamour, particulièrement lorsque l'on sait qu'il ne sait jamais quand, ni , il va partir, et qu'il laisse l'intégralité de ses vêtements sur place...sans en retrouver à l'arrivée. On découvre alors que le "voyageur" doit bien malgré lui devenir un voleur patenté pour se nourrir et se vêtir, qu'il doit avoir des capacités de survie peu communes et être capable de se battre...
Mais tout ceci n'est en fait que le support et la trame d'une histoire d'amour hors du commun entre deux êtres que tout séparait, d'un amour au delà du temps, des disparitions, des difficultés... C'est un roman assez sombre, mais que cet amour illumine, les aller-retours passé-présent rendent la trame complexe, parfois redondante, mais l'on ne s'ennuie jamais !

Sur la couv' une citation du Chicago Tribune "a soaring celebration of the victory of love over time"  On ne pouvait mieux résumer !

Personnellement j'ai trouvé les personnages extrêmement attachants, avec leurs qualités et leurs défauts, ils sont incroyablement "humains" pour des héros de roman, commencé dans le train un matin, je l'ai fini le lendemain soir dans le train du retour, et j'avoue que même pour moi, lire à cette vitesse en anglais est significatif !
J'espère que la traduction française est bonne, car le niveau de langue utilisé est très intéressant également, variant en fonction des situations et des périodes de la vie d'Henry et Clare. Un tout petit point de bémol à des expressions triviales parfois utilisées hors-contexte, on a presque l'impression que l'auteur s'est sentie "obligée" de les utiliser...