Picoti-Picokoa

05 juin 2014

Retour sur 2013

à titre perso...

Cette année 2013, par certains côtés, elle serait à oublier.

Par d'autres au contraire, il faudra que je la marque d'une pierre blanche. Mais ne serait-ce pas les mêmes ?

Il y a tout juste plus d'un an, un de mes genoux a été (très) abîmé. Tout ce qui s'est passé après / depuis, ne m'a pas vraiment donné à écrire, plus à vivre, assimiler, écouter, comprendre, galérer parfois et apprendre, beaucoup.

Cet accident, il n'aurait pas du arriver. Si... Il y a toujours un "si". En l'occurence, si j'avais écouté la petite voix qui me disait de ne pas y aller, que le burn-out était proche et que ce n'est pas la meilleure façon de monter sur un tatami. Je n'ai pas écouté la petite voix. Je suis montée sur le tatami. J'ai eu peur alors qu'il n'y avait aucune raison, et j'y suis allée quand même. Une erreur d'arbitrage, un match gagné qui reprend, et puis paf, l'adversaire aussi déconcentrée que moi, qui fait une erreur et chute sur mon genou. Fini.

Fracas osseux, luxation de rotule (revenue en place dans l'instant), arrachement du LLI, rupture du LCAE. Six semaines sans poser le pied, rééduc, opération et re-rééduc. Et les douleurs. Cela m'a menée jusqu'à l'automne.

Il s'en passe des choses dans la tête lorsque l'on ne peut plus bouger. On en trouve des ressources pour faire tourner la maison malgré les béquilles, l'interdiction de poser le pied et les étages. On en découvre des jolis gestes, des amitiés, lorsque l'on dépend du bon vouloir des un(e)s et des autres pour emmener/récupérer les enfants à l'école/aux activités.

Quelle richesse !
Riche d'un mari qui fait les courses et altère son programme pour assurer certaines conduites. Riche d'amitiés qui se sont manifestées de plein de manières différentes, parfois imprévues. Riche de ressources personnelles, de capacités insoupçonnées. Riche d'enfants qui ont surfé cette vague avec naturel.
Que de chances !

Réapprivoiser ce corps nouveau, retrouver le rythme familial, professsionnel et quotidien à la rentrée. Inscrire les enfants à trop d'activités pour leur faire plaisir. Jurer, une anneé de plus, que l'an prochain sera différent. Pousser un peu les limites au fil de l'hiver et réaliser qu'on se remet en danger. Réagir. Partir en voyage en amoureux. Vivre une semaine incroyable. Gérer crises et beaux moments des enfants.

Au fil de l'année, quelques petites choses ont changé durablement.

En septembre, reprendre la démarche d'aikitaiso faite deux ans auparavant s'est avéré une évidence, malgré la distance et les contraintes. Pas simple en déplacement, pas simple en contraintes quotidiennes. Difficile à intégrer et ce n'est pas fini. Mais une belle expérience à continuer, un chemin qui s'ouvre devant moi, mystérieux et riche...

Une prise de conscience de mes limites, et une meilleure acceptation de celles-ci. 

Exister en tant que moi. Faire abstraction de ce que peuvent penser les autres, ou du moins, arrêter de modeler mon existence à ce que je pense qu'on attend de moi. Entrer (enfin ?) dans l'âge adulte ? Tenter de garder tout de même cette fraîcheur qui était, un temps, mon atout.
Apprendre la sérénité.

P1000720

Une année à oublier ?

Non

Une année à chérir, des souvenirs à utiliser pour continuer à avancer.

J'ai souvent entendu que dans toute mauvaise expérience, il y a du positif. Cette année, une très mauvaise expérience m'a amené  tout plein de positif. Merci la Vie !

Posté par picokoa à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Aikishin...

...taiso !

à vos souhaits !

Un chouette stage ce WE, grâce à Monsieur Chéri qui s'est occupé des zoulous tout seul durant quatre jours.

Quatre jours intenses physiquement et moralement. Quatre jours à entendre des infos parfois déstabilisantes et à faire des trucs de fous, à repousser certaines limites et à ne pas comprendre comment...

Quatre jours qui ont rafraichi le regard que je pose sur mon métier, qui m'ont donné envie d'aller plus loin, et ça arrivait juste à temps.

Une respiration !

 

et un (petit) pas vers la sérénité ?

Posté par picokoa à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 juin 2014

Une Flèche !

C'est bien souvent ainsi qu'il est qualifié, ce ti Benj'.

IMG_3552

 Cet elfe tourbillonnant qui est toujours partout, suit toujours tout et tout le monde, a un avis et des commentaires sur TOUT !

Une vraie pipelette celui-là. Certains diront qu'il a de qui tenir. D'autres qu'en quatrième position il faut bien se faire entendre. Tous auront raison.

TiBenj', il est capable d'expliquer à Deuz comment faire sa dictée, de décréter qu'il serait temps que Troiz apprenne à prendre le bus, de dire à son père de débarasser la table, ou à moi que "c'est pas que toi qui commande".

Il est aussi capable de pignasser pour tout.... et n'importe quoi ! Les larmes, l'arme fatale !

Sauf que ça fonctionne de moins en moins.

Alors il monte en pleurant, criant et tapant des pieds, et puis après quelques minutes, réalisant que personne ne s'intéresse à sa colère, il peut redescendre l'air de rien, voire même revenir en disant, tout content, qu'il a fait ce qu'on attendait de lui (et qu'il refusait de faire un instant plus tôt...)

TiBenj', il refuse tout net de faire la sieste. Et puis lorsqu'il n'a pas le choix, il dort trois heures ! C'est qu'après tout, il n'a tout de même pas cinq ans encore.

Une flèche...

Il oscille entre le bébé de la famille, et aussi grand que ses frères.

Son vocabulaire est parfois hilarant lorsqu'il emploie des mots plus grands que lui (à bon escient !)

Il parle tout le temps. Quand il ne parle pas il chante. Quand il ne chante pas, il danse, fait parler ses playmos, ses doudous...ou un ami imaginaire. Nous savons tout de la vie de son grand copain à l'école, et des bêtises des uns et des autres. Quand il n'y a plus de bruit, c'est qu'il dort !

Lui aussi est un coquin-câlin !! il adore nous serrer très fort dans ses bras le soir, faire des bisous eskimos, et me demande souvent de lui chanter "la chanson de Marie" avant de dormir.

J'adore quand il me chuchote au creux de l'oreille "tu sais maman, je t'aime très fort"

Posté par picokoa à 21:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2014

Boule d'amour

Ca pourrait être le surnom de Troiz.

Lui, c'est le costaud, le gourmand, le tendre. Une boule d'amour à l'état brut !

Il serait plutôt du genre à qui tout réussit, judo, danse, musique, école...

Mais s'arrêter à cela, c'est se méprendre.

Mon Troiz, il ne peut rien faire à moitié. Son perfectionnisme l'amène à être un peu en souffrance à l'école, et parfois aussi un peu au judo... Il l'amène aussi à répéter ses pas de danse encore et encore à la maison, à s'accrocher à son tuba avec bonheur, à surprendre son monde.

"Souffrance" à l'école. Je n'aurai jamais imaginé écrire cela. Surtout avec une instit qui a si bien réussi à Prems et à Deuz. Sauf que l'environnement participatif et informel (certains diront "le bordel organisé") de cette classe sont difficiles à appréhender pour lui. Troiz il aime les choses claires, carrées, les lignes droites. Il s'éclate en maths, a toujours fini bien avant les autres, et a accès à toutes sortes de supports complémentaires, mais râle parce que "ce n'est pas du travail". J'ai beau lui expliquer qu'avec les coloriages magiques, les carrés magiques, les énigmes, il fait aussi des maths... "ce n'est pas du travail". Bon, ceci étant dit, nous on pense deux choses : tout d'abord que son malaise est moindre en ce moment qu'au début de l'année, et ensuite qu'il va l'avoir aussi l'an prochain cette maîtresse, qu'il faudra bien qu'il s'y adapte, et que, peut-être, il aura au final mis un grain de fantaisie dans sa vie et ses apprentissages. Mais pas toujours si simple.

Frustration face à la lecture, pas aussi fluide qu'il voudrait, pas si simple malgré un engagement et une volonté de fer, malgré sa persévérance et ses heures passées à déchiffrer Yakari ou les "cabane magique". On va voir ce qu'on peut faire pour l'aider.

Et les copains... Troiz ne peut pas vivre tout seul, et il a facilement l'impression que les autres ne l'aiment pas. Le plus petit détail peut le perturber, il a l'amitié sans doute un peu (trop) exclusive parfois... Heureusement il y a le jardin, et les voisins !
Et puis ses frères !
Quelles aventures ils peuvent vivre et inventer au quotidien ces enfants-là !

Et puis déjà, les premiers "quand je serai grand"; bien à son image : intenses et définitifs. 
"Quand je serai grand, je serai fermier"
Et pas n'importe lequel, non, éleveur, de vaches, laitières. Il a déjà une opinion sur la manière de constituer son futur troupeau...
Les vacances lui ont permis d'expérimenter la vie à la ferme, chez D&Gene, les cousins. Quelques jours au fil desquels il a eu du mal à retenir les prénoms des cousins... mais a identifié avec précision et par leur nom une bonne dizaine de vaches. Il est comme ça mon loulou.

Mon gentil Troiz.

P1000295

 Toujours prêt à rendre service, toujours prêt à prêter ses affaires, à porter les courses de la voisine, ou à vider le lave-vaisselle. Toujours en action, en bonne boule d'énergie qu'il est, avec son besoin de bouger, d'être dehors constamment; l'hiver pluvieux a été bien long pour lui.

Mon gentil Troiz qui a besoin de sentir, encore et encore, qu'on l'aime, qu'on l'aime fort, qu'on l'aime autant que ses frères. Mon Troiz câlin, qui n'aime rien tant que les bras de maman et les chatouilles de papa pour lui tout seul !

Ma boule d'amour et de tendresse !

Posté par picokoa à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mai 2014

Des news de Deuz

Mon Deuz magique et totalement insupportable parfois !

L'an dernier, grâce à SuperOrtho, notre vie à tous, mais surtout la sienne, a pris un virage vers des jours meilleurs.

SuperOrtho est toujours là, elle a été épatée par les progrès de Deuz et continue à l'accompagner une fois par semaine. SuperMaître aussi est toujours là. Deuz termine sa deuxième année à ses côtés.

Grâce à SuperOrtho et SuperMaître, et grâce à son engagement, notre Deuz est devenu SuperDeuz ! 

Au cours de ces seize derniers mois, il s'est ouvert à la lecture, a découvert le plaisir de maîtriser la langue, dévore, à son rythme, les romans (encore courts) que je lui propose et surtout, a pris de l'assurance dans le quotidien de l'école, compris qu'il PEUT le faire.

Alors, le quotidien est toujours compliqué par moments. Son rythme complètement décalé ne change pas vraiment, charge à nous de trouver les petits "trucs" pour qu'il arrive en même temps que tout le monde, quitte à le lever une demi-heure plus tôt par exemple. Les devoirs ne sont toujours pas une partie de plaisir, et j'appréhende la 6° de ce point de vue, mais ils se font, les crises sont bien plus rares et les progrès sont certains. L'an dernier l'éventualité d'un redoublement avait été discrètement sous-entendue à un moment, cette année il n'en est plus question, et SuperMaître s'oppose même à la constitution d'un PAI pour la sixième, conscient que notre Deuz ressentirait très fort et très négativement une différence de traitement, et confiant dans sa capacité à s'adapter au collège.

Cette année Deuz est dans la moyenne de son groupe-classe, s'éclate à l'école et en dehors, rentre dans la pré-ado avec une force qui nous effraye parfois un peu...

Il adore toujours l'athlé, s'éclate au Cercle, apprend à poser sa voix au chant, se confronte au piano avec une délectation qui n'a d'égale que sa frustration face aux difficultés de l'instrument, qui lui donnent parfois envie de tout envoyer valser. Et continue de s'épanouir chez les JT.

Toujours grand et fin (maigre ?), toujours caractériel, ses colères et ses détresses violentes, ses bonheurs et ses joies intenses. Une boule de sentiments, un écorché vif, un p'tit loup que beaucoup d'adultes trouvent insupportable.... mais que tous ceux qui le connaissent décrivent comme intense et incroyablement attachant !

P1000323

Son rêve d'enfant est de devenir pilote de chasse... Mais émerge en ce moment une autre envie : celle de devenir un jour "SuperMaître" pour pouvoir transmettre ce qu'il a appris ces deux dernières années... Il est comme ça mon Deuz.

I love him to bits !!

Posté par picokoa à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 mai 2014

Il est beau mon fils !!

Comment ça, je ne suis pas objective ??

Si si, je vous assure, il est très beau. Et grand. Et chouette. Et magnifiquement ado !

Bon bref, je suis super mega fière de lui.
Le problème, c'est que je ne peux décemment pas lui dire, encore un peu et il ne va plus passer par les portes.

P1000300

Mon Prems...

Il a treize ans mon Prems.
Il a l'apparence d'un jeune homme de 15-16 ans, pas immense mais "bien fichu" selon ses copines et "bien dans ses baskets" selon son prof de judo.
Il devrait être en 5°. Heureusement pour lui, il est en 4°. Il ne donne pas l'impression de bosser, et ça marche bien. Il a de bons profs, qui dans l'ensemble l'apprécient, et devinez quoi ? Du coup il prend goût aux bonnes notes et aux compliments ! Il commence à avoir envie de travailler pour lui. Lundi sa prof de français a dit qu'elle aimerait que tous les candidats au brevet aient son niveau... il en a été bien plus fier que du 19,5 en rédac ! Mais vous savez quoi ? C'est pas qu'une tronche mon Prems. Il joue de la flûte, s'éclate en planche à voile, et cartonne au judo. Et il adore redescendre le soir pour discuter avec nous...

Soyons clairs, il est ado pour autant hein, il a des moments, on lui mettrait des baffes... Mais franchement, quand on voit comment il est le plus souvent, c'est plus facile de relativiser. Et puis un ado sans conflit, sans mal-être, même très transitoire, serait-ce vraiment un ado ??

Mardi soir, nous sommes rentrés de réunion, et nous avons trouvé sur la table une injonction à ouvrir l'ordi "tous les deux ensemble". Ce qui fut fait. A l'écran, une belle lettre, ultra formelle (malgré, hum, 'quelques' fautes), à la limite de la provocation pour tout dire, pour "solliciter la possession" d'un téléphone portable. 

J'en ai pleuré de rire.... et ça recommence à chaque fois que je la relis !

Mercredi, il a pris le téléphone de la maison, et appelé le CIRFA pour chercher un stage d'observation. Il sait exactement OU il veut le faire... Le CIRFA lui a donné le numéro de la base de Lorient, qui lui a donné un autre numéro, qui lui en a donné un autre, Cinq fois de suite ! Il a fini par obtenir les infos. Il fera son stage l'an prochain.

Il est beau mon fils ! Il est malin, intelligent, fort, courageux et gentil. Je l'aime très fort, et je suis très, très fière de lui.

 

 

Posté par picokoa à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 janvier 2013

Deuz...

Enfin...

Enfin il a accepté de rencontrer une orthophoniste, et plus important, de jouer le jeu des évaluations.

Le début d'année a donc signifié pour nous un rdv bilan d'une demi-journée, un retour de la professionnelle, un peu plus de réponses, et la perspective d'un accompagnement possible.

Un bilan qui a souligné des points positifs, notamment son niveau mathématique a +3 ans, et des difficultés, notamment toujours cette lecture difficile, a - 1,5 ans... il fait le grand écart.

Au final, des initiales : HP confirmé, possible TDA; et deux "dys" : dyslexie et dysorthographie...

Pas de grosse surprise en fait, mais rassurant de voir une confirmation un peu "officielle".

Et puis l'orthophoniste l'a un peu secoué... car le jeune homme est toujours dans le déni vis à vis de ses difficultés; et ça lui a fait le plus grand bien !

 

Elle a aussi eu la bonne idée de parler en termes de voiture pour imager, et c'est un domaine qui lui parle bien. En gros, il est au volant d'une Ferrari.... sauf qu'il la conduit comme une Deux-chevaux ! Et elle peut lui donner les outils de pilotage qui lui permettront de prendre l'autoroute en sécurité. (Ce à quoi il a répondu qu'il ne pouvait pas la conduire comme une deux-chevaux, vu que le levier de vitesse d'une ferrari et d'une deuche n'ont rien à voir.. lol...)

 

Bref, maintenant reste à caler la prise en charge, mais la pro est hyper arrangeante et va bousculer son planning pour parvenir à le voir à un horaire qui convienne au jeune homme (il veut rater le moins d'école possible...). Bon, ça va sans doute bousculer également mon propre planning de boulot, mais je m'arrangerai.

 

On tient le bon bout !

Posté par picokoa à 10:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
02 janvier 2013

Et si le bonheur c'était...

...tout simplement d'entendre une bande de garçons et leur papa rire et rire encore, au cours d'acharnées parties de cartes ?

 

Ou alors peut-être,

P1070697

tous ensemble sur le canapé, d'écouter notre Deuz raconter l'histoire du soir.

 

Ou encore,

P1070655

de courir seule sur la plage dans le vent, à la lumière du coucher de soleil

 

En ce début d'année 2013

qu'on nous annonce bien sombre,

je souhaite à chacun(e)

de savoir lire et savourer les petits moments de grand bonheur au quotidien.

 

Posté par picokoa à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 décembre 2012

Noël

Que d'animation pour les fêtes !

Pré-Noël chez les G&C en Champagne, où nous avons retrouvé mon frère et ma soeur et leur famille, pour trois jours hyper conviviaux au cours desquels nous avons bien entendu trop (et trop bien) mangé... Côté boisson, géographie oblige, j'ai profité largement de mes bulles préférées...

Mes garçons ont découvert leurs cousines, et reçu une invitation pour Disney ! Le clou du WE pour eux !

P1070530

Nous avons ensuite mis le cap sur la Bourgogne, afin d'y fêter Noël avec Mamie et toute la troupe est descendue, famille après famille. Grâce à l'oncle J. nous avions l'utilisation d'une chouette maison, dans laquelle nous avons passé trois jours entre frère et soeurs, une grande première depuis que nous sommes adultes ! Les M&M's ont géré brillamment l'intendance, les enfants ont eu droit à une messe de Noël adaptée superbe et conviviale, et le panorama d'en haut de la roche de Solutré, toujours aussi chouette ! P1070557

La balade était bienvenue, après quelques libations encore !

Heureusement, une fois n'est pas coutume, les vacances se prolongeaient un peu en bretagne. Repas allégés, balades sur la plage, course à pied, et chouettes moment en famille !

P1070653

 

 

 

Posté par picokoa à 09:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
16 décembre 2012

Fière maman....

En cette fin de trimestre, me voici une maman bien fière !!

Un trimestre pas simple sur le plan familial, un papa beaucoup absent, des WE sans lui, un gros coup de blues, des difficultés qui se confirment pour Deuz, un démarrage frustrant pour Troiz, et des centaines de grosses colères pour le TiBenj....

Mais le TiBenj justement, entre quelques colères et des otites, s'éclate  à l'école, a plein de copains, chante à longueur de journée, en breton, en français..., ne décolle toujours pas vraiment des 12kg, tendance Elfe, il est top !
Bon, un peu dictateur aussi, mais là, ses frères ne se laissent plus faire... Et puis Troizan c'est un métier : il faut apprendre à compter, les couleurs, les consignes, se mettre au breton (il adore !), tenter de comprendre les jeux de société des grands, bref une vie bien remplie.

Mon tout doux de Troiz, c'est une crème de loulou, serviable, gentil, il se met en quatre pour trouver affection et calins. Au point en début d'année, d'être malheureux avec la remplaçante du jeudi, dont il était persuadé qu'elle ne l'aimait pas... Un petite discussion avec les deux maîtresses, une mise au point, et tout est arrangé, il va de nouveau avec bonheur à sa rencontre le jeudi, d'autant qu'il fait avec lui une de ses matières préférées : la géométrie ! Après un démarrage en demi-teinte, il s'éclate aussi dans les apprentissages, a été félicité pour son comportement, et pas plus tard que ce matin, il a gagné aux interclubs de judo. Trop fier il est !! Et trop fière aussi sa maman, qui l'a observé de loin, et qui a admiré l'engagement et l'esprit sportif dont il sait faire preuve à même pas 7 ans !!

Notre Deuz, c'est une tout autre histoire ! Le début d'année a été raide pour lui : changement de classe, d'instit, de vitesse... au bout de trois semaines, alarme du maître sur le besoin impératif d'un bilan orthophonique... Bienvenue en CM1 !
Le bilan sera fait durant les prochaines vacances, mais, piqué au vif, monsieur Deuz a fait d'énormes efforts, et cartonné lors des bilans de fin de trimestre... au prix cependant d'un comportement problématique par moments, tant à l'école qu'à la maison. Son décalage permanent est usant pour tout le monde, y compris je pense pour lui. Mais il a prouvé qu'il PEUT, et que l'orthophonie, qui reste nécessaire pour qu'il puisse acquérir la vitesse, devrait être une aide ponctuelle. Et puis il s'éclate en périscolaire, en Cross, à la danse ou au MEJ, et ça nous fait chaud au coeur ! J'admire l'énergie et le courage qu'il a mis dans sa fin d'année !

Quand au Prems, après une sixième = entrée dans l'adolescence = un peu compliqué = je me prend pour un grand même si je ne le suis pas tout à fait, il a eu un déclic en début d'année. On ne peut pas dire qu'il travaille beaucoup, mais il fait le minimum syndical et les résultats sont bons (même si les profs ont bien vu que le boulot ne l'étouffe pas, "bons résultats mais manque d'engagement dans le travail" sic). Par contre, s'il est tout à fait ado, c'est un ado bien dans ses baskets (pourvu que ça dure...) capable tout autant de discuter avec des adultes, de gérer son temps et ses sorties, que de jouer aux voitures à plat ventre dans la chambre de ses frères (j'adore !). Il s'éclate lui aussi en dehors du collège, particulièrement au judo et au MEJ qu'il a rejoint cette année.

Les voir jouer tous les trois ou tous les quatre durant des heures nous remplit de bonheur !

De Lego en Playmo, passant par les voitures et les kapla, rien ne leur échappe, et depuis quelques semaines, les jeux de sociétés pullulent sur les tables de la maison, les trois grands passant de parties de Bonne Paye acharnées en 1000bornes interminables avec bonheur... Un Monopoly est d'ailleurs sur les listes de Noël !

 

Je les aime !!

Posté par picokoa à 15:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,